Le vrai du faux concernant la cigarette électronique

La cigarette cause la mort de plus de 73 000 Français chaque année. Et en 2013, un substitut du tabagisme est arrivé : la cigarette électronique. Elle a attiré près de 25 % des Français entre 15 et 75 ans, soit environ 16 millions de vapoteurs jusqu’à aujourd’hui. En 2016, la loi santé interdit son usage dans les établissements scolaires, les transports collectifs et dans les locaux fermés et couverts. C’est à se demander si l’e-cigarette est réellement dangereuse pour la santé ou qu’elle est plus chère. Vous aussi vous êtes dans le doute ? Voici un article qui met la lumière sur le sujet.

Une dépense moins onéreuse

Chez les buralistes, le prix d’un paquet de cigarettes ne cesse de croître tous les ans. Si le prix moyen est actuellement de 8 €, un fumeur consommant 20 tiges quotidiennement verrait ses dépenses annuelles en cigarette montées à 2920 €, un montant non négligeable.

Par contre, opter pour l’e-cigarette revient moins cher et divise même ce coût annuel par deux chaque année. Mis à part le remplacement occasionnel de certaines pièces telles que l’atomiseur, le drip tip pour être branché, ou la batterie constituée, dans la majorité des cas, par un accu 18650 pour cigarette électronique, seul le liquide peut représenter des frais importants de l’ordre de 4,90 à 6,90 € pour 10 ml. Or, ce e-liquide est l’équivalent de 5 paquets de cigarettes. En résumé, le gros des dépenses sera centré sur l’achat de la première cigarette électronique.

Moins nocive que la cigarette classique

L’e-liquide renferme des composants qui sont moins nuisibles que ceux rencontrés dans le tabac, à l’instar du goudron ou encore du monoxyde de carbone. En réalité, ils sont en quantité infime, presque inoffensifs. Cela a été confirmé par une étude anglaise publiée dans la revue Annals of Internal Medicine qui cite que la cigarette électronique est moins dangereuse que la cigarette classique.

La recherche a conclu que les fumeurs ayant remplacé la cigarette classique par l’e-cigarette ont connu une baisse considérable du taux de produits toxiques et cancérigènes dans leur organisme, comparé à une analyse faite avant l’étude. Qui plus est, les substances cancérigènes en cause dans le cancer du poumon ont fortement diminué de 97 %.

D’ailleurs, des spécialistes (cancérologues, addictologues, pneumologue…) tarissent d’éloges l’e-cigarette comme étant une alternative au tabagisme et ses conséquences sur la santé.

Pour un sevrage tabagique

L’Observatoire Français des Drogues et des Toxicomanies a mené une enquête auprès des fumeurs alternant cigarette électronique et cigarette classique. La conclusion est la suivante : l’e-cigarette est une solution pour se sevrer du tabac.

Plus de la moitié des personnes interrogées ont déclaré que l’objectif de leur vapotage est d’arrêter de fumer les deux (tabac et e-cigarette). Puis, il y a ceux qui souhaitent simplement réduire leur dépendance à la cigarette classique et ceux qui estiment que la cigarette électronique est moins néfaste pour la santé.

Près de 650 000 Français ont arrêté de fumer la cigarette classique grâce à la cigarette électronique. On peut donc en déduire que les fumeurs adhèrent à l’idée que ce petit appareil est plus efficace que les autres moyens de sevrage.

Et d’après toujours cette étude, 43 % des français considèrent que la cigarette électronique permet réellement d’empêcher, voire de stopper l’envie de fumer.

Plus d'articles de Tous Des Menteurs

Caméras extérieures WiFi VS caméras extérieures factices

À l’heure actuelle, les actes de banditisme n’ont cessé d’augmenter. Cela oblige...
Lire la suite