3 bonnes raisons de privilégier le traitement au plasma

Les procédés de prétraitement traditionnels ont laissé place à de nouvelles techniques dites révolutionnaires dans le secteur industriel. En substitut ou en complément du traitement corona, la technologie plasma connaît un franc succès dans de multiples secteurs (ingénierie, zinguerie, aéronautique, informatique, etc.). Traitement plasma sous vide ou plasma froid sous pression atmosphérique, découvrez les principaux atouts qui se cachent au revers du traitement par plasma, et les raisons pour lesquelles le privilégier.

Praticable dans plusieurs secteurs industriels

Grâce à la projection plasma, le nettoyage en profondeur des matériaux, quelle que soit leur structure, est désormais à portée de main. Ce traitement de surface est resté une étape incontournable pour effectuer un collage, un assemblage, une impression ou une application de finition en toute uniformité. En d’autres termes, la technologie plasma permet d’obtenir la mouillabilité des surfaces afin de réaliser lesdites tâches.

Une multitude de secteurs peut d’ailleurs s’en servir, à condition d’adopter le bon processus entre le traitement par plasma sous vide et celui à sous-pression atmosphérique. La méthode profite, par exemple, au secteur de l’automobile, dans la mesure où elle facilite l’application de revêtement, d’emballage ou d’étiquetage. Il y va de même dans le secteur du textile, médical, électronique et informatique. Ce dernier est particulièrement concerné dans le nettoyage d’écran, de ports de câbles ainsi que dans l’étiquetage.

Un procédé en faveur de l’environnement

Le processus de traitements de surface grâce à la technologie plasma n’impacte en rien l’environnement, ce qui constitue son principal avantage. Exit les produits chimiques habituellement utilisés dans les méthodes de traitement classique, ni l’atmosphère ni le manipulateur ne sont exposés à des risques. À la place des produits toxiques, les ouvriers se servent de produits gazeux tels que l’azote, l’argon ou encore l’hydrogène. En effet, le plasma sous vide aboutit à l’ionisation de la surface au moyen de réaction chimique du gaz.

Le plasma basse pression ou sous-pression atmosphérique, quant à lui, comprime le gaz afin de nettoyer radicalement la surface et de la rendre plus adhérente. En ce qui concerne la technique de la torche à plasma, la surface comportant les molécules neutres est ionisée partiellement, toujours au moyen d’une substance gazeuse. En plus d’être respectueux de l’environnement, il n’y a donc aucun risque que le gaz employé lors du traitement affecte la santé de l’ouvrier en contact avec l’équipement.

Une technique qui ne modifie pas l’aspect visuel de la surface traitée

Comme il s’agit d’un procédé qui s’ouvre à de multiples domaines industriels, le jet de plasma correspond automatiquement à une diversité de matériaux. Surfaces métalliques et plastiques, surfaces en textiles, en verre, ou encore polymères… La projection plasma est nettement plus adaptée pour l’élimination des résidus encollés à ce matériau. D’autre part, la création d’un objet composite ne modifie en rien ni l’aspect visuel ni la forme des matériaux. Bien qu’elle s’élève à plusieurs centaines de C°, la chaleur exercée lors de l’oxydation est quasiment faible, sachant que son champ électrique est de 1 A.

Plus d'articles de Tous Des Menteurs

Le vrai du faux concernant la cigarette électronique

La cigarette cause la mort de plus de 73 000 Français chaque année....
Lire la suite