Le vin bio n’est pas bio !

Belle entrée en matière direz vous, mais cette affirmation n’en reste pas moins vraie. Qu’on ne vous mente donc plus, qu’on ne vous rabatte plus les oreilles avec des discours de défenseurs de la nature. Le vin bio n’est pas bio, pas plus qu’il n’existe d’ailleurs !

Admettre l’existence de cette catégorie de vin, reviendrait à croire aussi en l’existence des voitures propres. Il ne s’agit là que de purs concepts, chargés de faire la promotion d’intérêts purement commerciaux, rien de plus ! Le consommateur en général et vous en particulier, devez désormais vous départir de ces influences négatives ! Dans tous les cas, il vaut mieux privilégier des vignerons dont on sait de source sûre qu’ils ont des pratiques saines (par exemple en demandant à son caviste qui les connait souvent directement, comme nous le faisons à la rédaction avec notre caviste à nous labouteillerie.com) plutôt que de se référer à un label qui n’en est même pas un !

Réveillez-vous !

Partant du principe que le raisin a été cultivé de manière biologique et donc sans produits chimiques, on s’en sert par la suite pour fabriquer le vin. En somme, si le procédé de vinification est ‘‘naturel’’, l’étiquette, quant à elle, ne porte pas toujours la mention ‘’nature’’ ou ‘’agriculture biologique’’. Il faut donc avoir le courage de reconnaitre qu’aucun vin ne peut être qualifié de « bio », puisque de nombreuses transformations chimiques ont lieu et des produits sont ajoutés entre les phases de récolte et de mise en bouteille.

Pour les amoureux de vin à l’ancienne comme on l’aime, il est très difficile de se mettre à cette nouvelle version de vin 2.0 : le bio. Il n’est pas rare d’entendre dire qu’il sent le souffre, allez savoir pourquoi d’ailleurs. Ne vous compliquez pas la vie, et consommez du vin comme l’ont toujours faits nos aïeuls qui n’avaient pas tous ces problèmes biologiques que nous connaissons aujourd’hui.

Ce qu’en dit l’autre camp

Comme il faut de tout pour faire un monde, force est de constater que le vin bio a bien des supporters. En effet, ils sont nombreux à crier à qui veut l’entendre, qu’il est meilleur pour la santé. Pour cela, on n’hésitera pas à vous convaincre avec des chiffres et des études portant sur les dangers liés à l’utilisation des pesticides. En somme, aucun effort ne sera ménagé pour vous dégoûter du vin traditionnel, que vous consommez certainement depuis des années.

En lieu et place, on vous vantera les mérites de ce qui n’existe pas au fond (le vin bio voyons…). De plus, si vous êtes assez sensible pour vous laisser emporter comme une feuille par le vent, il est fort possible que vous vous laissiez convaincre. Equilibre des saveurs, volume inhabituel et autres, voila autant d’arguments qui seront utilisés pour vous détourner du droit chemin. En somme, tous les adjectifs seront employés pour vous convaincre, à accepter l’inacceptable : le vin qui n’en est pas un ! Dites non à l’imposture, ne vous faites pas avoir !

En fin de compte, retenez que le vin bio ne l’est absolument pas. Il ne s’agit que d’un concept bien ficelé il faut l’avouer, pour guider des intérêts purement et hautement commerciaux. Ne faites donc pas la mauvaise expérience de cette parodie de vin, et retournez simplement aux sources. Fuyez tout ce qui se dit bio, et tous ceux qui défendent ce vin qui n’existe que dans l’imaginaire sordide de commerçants véreux.

 

test1test2