Top 10 Meilleur Desinsectiseur 2020

Difficile de faire un choix pour votre nouveau Desinsectiseur ? Nous avons rédigé ce guide d’achat spécial Desinsectiseur pour vous aider, avec le TOP10 des meilleures ventes du moment, des tests, des avis… Comme dans tous nos guides d’achats, nous avons fait le maximum pour vous aider à choisir le meilleur Desinsectiseur !

Notre sélection de desinsectiseur

Guide d’achat desinsectiseur

Les insectes volants peuvent causer des problèmes dans bien des cas, à l’exemple des piqûres. S’en débarrasser n’est donc pas seulement une question de confort, mais surtout d’hygiène et de santé. Les mouches et les moustiques peuvent en effet être vecteurs de maladies particulièrement dangereuses pour l’homme. Il en est de même pour les guêpes, les cafards, les frelons ou les abeilles qui constituent de véritables nuisibles pour votre potager par exemple. Pour une désinsectisation efficace, l’utilisation d’insecticide est désormais dépassée. Les aérosols, les pulvérisateurs et les produits toxiques constituant un risque pour l’environnement (dégradation de la couche d’ozone et pollution de l’air).

De plus, certains produits utilisés pour la fabrication des insecticides et des répulsifs sont nocifs pour la santé, provoquant allergie et intoxication. Les désinsectiseurs constituent la meilleure solution pour débarrasser un endroit des insectes volants. En effet, ces dispositifs utilisent des procédés physiques pour éliminer les indésirables au lieu de produits chimiques.

Le principe d’un désinsectiseur

Les désinsectiseurs sont des appareils exploitant le phototropisme des insectes volants pour les piéger. En effet, ce n’est pas un hasard si les insectes volants sont attirés par la lumière. Les insectes volants étant des organismes phototrophes, ils orientent leurs déplacements en fonction de la lumière. Un désinsectiseur attire les insectes volants grâce à la lumière émise par un ou plusieurs tubes à néon et les élimine grâce une grille électrifiée, ou les capture avec une surface adhésive.

Il existe donc deux types d’anti nuisibles sur le marché. À savoir : les désinsectiseurs électriques et les désinsectiseurs à glu. Ce comparatif vous permettra de choisir le meilleur anti insectes correspondant à vos besoins en matière de confort, de praticité et de performances.

Le désinsectiseur électrique

Les destructeurs d’insectes électriques se présentent sous la forme d’un boîtier muni d’une grille électrifiée derrière laquelle se trouvent un ou plusieurs tubes de néon. La lumière émise par ces derniers attire les insectes volants (mouches, moustiques, ?) les incitant à traverser la grille. Lorsqu’un insecte entre en contact avec cette dernière, il se fait électrocuté par le courant haute tension de faible intensité fourni par le transformateur du désinsectiseur. Après avoir été foudroyé, la mouche ou un autre type d’insecte tombe dans un récupérateur, au fond du boitier. D’après les tests effectués, les meilleurs désinsectiseurs électriques sont ceux munis d’un récupérateur amovible.

En effet, cela permet de rendre particulièrement pratique le vidage et le nettoyage de l’appareil. Il est important de porter une attention particulière à la taille du maillage de la grille d’un désinsectiseur électrique. En effet, pour qu’un insecte soit électrocuté, il est nécessaire qu’il crée un court-circuit en touchant la grille. Il convient donc de choisir un modèle disposant d’un maillage assez serré, testé pour assurer la capture de petits insectes volants comme les moustiques ou les moucherons. Il est à noter que les désinsectiseurs électriques ne conviennent pas à des conditions humides, l’électricité et l’eau ne faisant pas bon ménage. Dans ces cas-là, il est conseillé d’opter pour un modèle à glu.

Le désinsectiseur à glu

Le seul point commun entre les désinsectiseurs à glu et les désinsectiseurs électriques est le fait qu’ils utilisent des tubes de néon pour attirer les insectes volants. En effet, le désinsectiseur à glu capture les insectes nuisibles grâce à une plaque adhésive au lieu de les électrocuter. Celle-ci est imprégnée de phéromones pour inciter les insectes à entrer en contact avec elle. Une fois qu’un insecte se pose sur la plaque, il ne peut plus s’en décoller. Les désinsectiseurs à glu sont totalement silencieux, contrairement aux modèles électriques. En effet, ces derniers produisent un petit crépitement à chaque fois qu’un insecte est électrocuté.

Les tests ont aussi démontré que les désinsectiseurs à glu sont plus hygiéniques, du fait qu’ils ne produisent pas de particules volatiles issues des restes des petites bêtes qu’ils capturent. Pour les endroits nécessitant des conditions d’hygiène irréprochables (cuisines, industrie agroalimentaire, ?), un désinsectiseur à glu constitue donc un meilleur choix. Toutefois, il est nécessaire de remplacer la plaque adhésive du désinsectiseur chaque fois qu’elle est pleine. Un désinsectiseur à glu consomme également moins d’énergie qu’un modèle électrique.

Les différents formats de désinsectiseurs

Le dernier point de ce comparatif est le format des désinsectiseurs. Le format le plus classique d’un désinsectiseur, qu’il soit électrique ou à glu, est le format mural. Il a l’avantage de ne pas créer d’encombrement. Dans le cas d’un désinsectiseur électrique il est important de placer l’appareil loin de tout matériau inflammable afin de prévenir tout incendie. Généralement bien dimensionnés, les désinsectiseurs muraux offrent l’avantage de devoir être vidés moins souvent dans le cas d’un modèle électrique, pour un modèle à glu le changement de la plaque adhésive se fera aussi moins fréquemment. Il existe également des désinsectiseurs de plafond. Ces derniers sont particulièrement adaptés aux salles de grandes dimensions, en plus d’offrir plus de liberté concernant le choix de leur emplacement.

Ces modèles sont livrés avec des chaines permettant de les suspendre. Il est à noter qu’un désinsectiseur plafond est disponible aussi bien en version à glu qu’électrique. Le dernier modèle de désinsectiseur est celui posé. Les désinsectiseurs posés sont particulièrement pratiques du fait qu’ils ne nécessitent aucune installation particulière. Il suffit de les placer sur une table, une étagère, un comptoir, ou à même le sol, et de les brancher à une prise électrique pour commencer à les utiliser Les désinsectiseurs posés sont également propices pour une utilisation nomade. Vous permettant ainsi de les emporter avec vous sur votre lieu de vacances par exemple.

L’emplacement idéal pour un désinsectiseur

Comme le principe de fonctionnement des désinsectiseurs, qu’ils soient électriques ou à glu, se base sur l’attraction exercée par la lumière sur les insectes volants, il importe de bien les positionner en vue d’une efficacité optimale. En effet, leurs performances peuvent être diminuées par d’autres sources lumineuses naturelles ou artificielles si cet emplacement n’est pas calculé de sorte que la compétition de ces autres rayonnements lumineux soit moindre. Pour ce faire, voici les règles à respecter :

  • Un désinsectiseur est largement plus efficace lorsqu’il est suspendu, car il piège les insectes en provenance de différentes directions.
  • Évitez d’installer le dispositif à proximité des ouvertures d’une maison (fenêtres ou portes).
  • Il est conseillé de placer l’appareil à 90° de la source de lumière naturelle principale. De manière générale, il s’agit de la fenêtre la plus ensoleillée de la pièce.
  • Disposer le désinsectiseur à proximité des zones où vous préparez vos aliments comme le plan de travail d’une cuisine ou les plaques de cuisson. Toutefois, il faut éviter de le placer directement au-dessus au risque de souiller vos aliments.
  • Votre équipement doit être facile d’accès en vue des opérations de maintenance et d’entretien.
  • Pour des raisons pratiques et afin d’en décupler l’efficacité, veillez à installer l’appareil à une hauteur d’au moins deux mètres.
  • Vous devez aussi éviter les courants d’air.
  • Le désinsectiseur doit idéalement être placé au niveau de la zone d’interception entre là où se trouvent des aliments et les endroits où les mouches sont les plus susceptibles de se placer.
  • Il faut tout de même faire attention à ce que les insectes de l’extérieur ne soient attirés vers l’intérieur par le désinsectiseur.
  • Enfin, il convient de savoir que l’appareil doit rester branché 24 heures sur 24 non-stop pour qu’il démontre une efficacité optimale.

Les mises en garde sur l’usage d’un désinsectiseur

Un désinsectiseur peut vous exposer au danger si vous ne prenez pas certaines précautions lors de son utilisation. Il est interdit de le placer près d’une zone qui présente une concentration de gaz inflammable ou une concentration de poussières. Aussi, lors de son installation, assurez-vous bien qu’il soit relié à la terre. Il convient aussi de savoir que ce type de désinsectiseur ne s’installe pas à l’extérieur, ni en environnement humide ou corrosive, sauf lorsque le constructeur indique qu’il s’agit d’un modèle dédié à un usage en extérieur.

La prise en main et l’installation d’un désinsectiseur

A l’achat d’un désinsectiseur, le produit est préalablement inspecté et emballé. Avant de procéder au déballage de votre colis, pensez à vérifier que le carton d’emballage externe n’arbore aucune trace de dégradation au cours de son transport. Une fois que vous avez l’appareil en main, prenez également soin d’en inspecter chaque composant.

En général, ce type d’appareil fonctionne sur secteur 220 ? 240 V, avec 50 Hz. Veillez à ce que la connexion secteur est équipée d’un fusible de 16 ampères au maximum. Normalement, un cordon d’alimentation est livré avec le désinsectiseur. Si vous avez besoin de rallonger le cordon, il est conseillé de faire appel à un électricien agréé pour éviter les fausses manipulations. Une fois que l’appareil est installé, assurez-vous que ce cordon soit bien stable.

Le mode suspendu

Si vous optez pour une installation en mode suspendu, munissez-vous des anneaux de suspension en laiton fournis avec le produit. Vissez-les dans les orifices qui se trouvent au niveau de la partie supérieure de l’équipement. Vérifiez que la fixation est bien ferme. Des chaînes qui servent à suspendre l’appareil sont généralement fournies. Sinon, choisissez des modèles non corrosifs et assez solides pour supporter un poids allant jusqu’à une quinzaine de kilos. Cela est nécessaire pour des raisons de sécurité.

Aussi, si l’environnement est humide, optez pour des modèles de chaîne à maillons soudés. Pour faciliter l’entretien de l’appareil, pensez à utiliser des mousquetons pour la connexion des chaînes avec les anneaux de suspension. Là encore, faites en sorte que chaque mousqueton soit assez robuste pour supporter un poids d’une quinzaine de kilos.

Le mode de fixation murale

Pour fixer le désinsectiseur au mur, référez-vous aux règles quant à son meilleur emplacement. Une fois ce dernier défini, servez-vous du support fourni pour marquer les points de fixation au mur en veillant bien à ce qu’il soit rectiligne. Prenez les vis et les chevilles également fournies pour visser le support au mur en veillant à ce que le tout tienne bien. Il faut préciser que le mur doit être assez solide pour supporter le poids de l’appareil.

L’entretien d’un désinsectiseur

Il importe de procéder à la maintenance et à l’entretien de ce type d’appareil pour en assurer l’efficacité et la longévité, mais aussi pour des raisons évidentes de sécurité. Avant toute opération d’entretien et de maintenance, il faut veiller à ce que l’appareil soit débranché. L’entretien d’un désinsectiseur consiste à remplacer les tubes, parfois à remplacer les starters, mais surtout à assurer la propreté de l’appareil. Pour ce faire, voici les étapes à suivre :

Le retrait du plateau collecteur des insectes morts

Après avoir débranché l’appareil, appuyez sur les deux supports de fixation latéraux du plateau collecteur en vous assurant de bien le maintenir avant de le désolidariser du corps du désinsectiseur. Une fois que le plateau collecteur est retiré du reste de l’équipement, videz-le des insectes morts et procédez à son nettoyage. Lavez le châssis de l’appareil à l’aide d’un chiffon, de l’eau tiède et de savon doux. Évitez l’usage d’abrasif au risque d’abîmer le désinsectiseur.

Le nettoyage de la grille d’électrocution

Dans le cas d’un désinsectiseur électrique, il est également nécessaire de nettoyer la grille d’électrocution. Pour y accéder, il suffit de retirer le plateau collecteur d’insectes et les tubes. Une fois retirée, la grille se nettoie à l’eau chaude avec l’aide d’un détergent doux et d’une éponge pour en venir à bout de toutes les saletés. Séchez ensuite la grille avant de la remettre en place.

La remise en place du plateau collecteur

Il faut ensuite replacer le plateau collecteur d’insectes à sa place. Pour ce faire, le positionner sous le corps du désinsectiseur et l’emboîter. Appuyez légèrement et lorsque vous entendez les clics, c’est que l’emboîtement a bien été fait. Assurez-vous qu’il soit bien en place avant de rebrancher l’appareil à nouveau.

Le changement des tubes

Les insectes sont attirés vers le désinsectiseur grâce la lumière émise par les tubes. Ces dernières émettent une lumière invisible à l’homme et dont l’intensité diminue au fur et à mesure de leur usage. Il importe ainsi de les remplacer une fois par an afin de maintenir les performances de l’appareil. Pour ce faire, il est primordial que les modèles de remplacement soient conformes à la puissance requise par l’appareil.

Commencez d’abord par retirer les tubes. Pour des raisons de sécurité évidentes, pensez à poser le désinsectiseur à l’horizontale sur une surface bien plane. Cela contribue aussi à faciliter cette opération. Après avoir débranché l’appareil, vous devez retirer le plateau collecteur des insectes morts. Ensuite, tournez le tube à la main par quart de tour jusqu’à ce que les broches coïncident avec l’encoche de la douille. Vous pouvez maintenant retirer le tube et recommencer l’opération avec l’autre tube. Prenez les nouveaux tubes et procédez pareillement, mais en sens inverse pour les installer.

Le mot de la fin

Il faut remarquer que ces désinsectiseurs ne sont efficaces que dans le cadre d’une lutte contre les insectes volants. Pour les insectes rampants comme les puces, les punaises, les fourmis, les mites, les chenilles, certaines blattes, les termites, les poux, les pucerons, les tiques et les acariens, ainsi que toutes sortes de parasites, d’autres formes de pesticides existent en vue de leur éradication : diffuseur d’huiles essentielles comme la citronnelle, pièges, aérosol, etc. Pour les habitations où vivent des animaux domestiques, il est nécessaire pour ces derniers de suivre un traitement contre les puces et les tiques. Il convient aussi d’éradiquer les rongeurs qui constituent de véritables nids à rampants et nuisibles.

Top des ventes

Dernière mise à jour : 2020-09-30 02:31:36