Bonus 2018 :qu’est-ce que cela change pour les véhicules électriques et hybrides rechargeables?

voiture hybride

Le projet de loi de finances pour 2018 annonce une nouvelle règlementation pour les automobilistes et les motards. Outre les lois portant sur l’immatriculation moto, de nouvelles réformes concernant les changements liés au bonus ont été annoncées. Le point sur les changements à venir.

Les nouvelles lois pour les deux-roues et quadricycles électriques

Pour les deux-roues et les quadricycles électriques, le bonus dédié a été instauré vers le début de l’année 2017 pour encadrer les pilotes et à compter du 1er janvier 2018, son montant sera revu à la baisse et passera de 1000 € à 900 €. Il convient tout de même de rappeler que le dispositif d’aide s’applique à tous les modèles de motocyclettes et de moto-cross dont la puissance est supérieure ou égale à 3 kW. Les pilotes de moto doivent également se rappeler que la législation portant sur le port d’accessoires et d’équipements de sécurité comme le casque moto-cross, les gants, les bottes et le blouson moto sera plus stricte en 2018 en vue de réduire les risques d’accident à moto.

velo electriqueEn ce qui concerne les vélos électriques, la prime n’aura duré que le temps d’une année. En effet, contrairement à la prime proposée pour les motos et les quads, celle pour les vélos électriques sera définitivement supprimée à partir du 1er février 2018. Pour l’État, l’octroi de ce type de subvention revient aux collectivités locales et de ce fait, le gouvernement allait arrêter les aides pour le vélo électrique. Le gouvernement a ajouté que depuis sa mise en place, le prime vélo électrique aura permis de financer près de 250.000 vélos électriques. Un bon coup de pouce pour un projet qui aura réellement révolutionné le secteur des deux-roues.

Les nouvelles lois pour les voitures électriques

Durant une interview accordée à La libération, le Ministre Nicolas Hulot a énoncé que le bonus pour les voitures électriques sera encore en vigueur pour 2018. Concernant les conditions d’octroi des subventions, il semblerait que les critères actuels seront maintenus. Aussi, le bonus sera proposé à 27 % du prix d’achat de la voiture électrique, berlines et utilitaires légers confondus. L’État a tout de même tenu à noter que le montant de la prime de la conversion sera réduit à 2500 € au lieu des 4000 € actuels. Elle ne sera appliquée qu’en cas de mise à la casse d’une voiture à essence d’avant 1997 ou d’une voiture diesel d’avant 2001. Dans ce cas précis, le montant de la subvention sera de 8500 € au lieu de 10.000€ actuels.

Pour l’hybride rechargeable, les réformes énoncées devraient faire grincer des dents. L’État vient en effet de confirmer que l’aide sera abaissée à 1000 € au lieu des 2500 € actuels à partir du 1er janvier 2018. Plus concrètement, l’on peut affirmer que le bonus de 1000 € sera définitivement supprimé pour les voitures hybrides rechargeables. Seules les personnes dont la voiture sera remise à la casse pourront prétendre aux aides de l’État et si l’on sait que les voitures hybrides rechargeables restent encore assez chères à l’achat, l’on peut dire que les bénéficiaires de l’aide ne seront pas nombreux.